Engrais organique : Qu’est-ce que ce type d’engrais ?

Focus sur les engrais organiques.
D’où viennent-ils ? De quoi sont-ils constitués ?

Comme nous le savons, les engrais sont des destinés à apporter des compléments nutritifs aux plantes pour favoriser leur bon développement et accroître leur croissance. Un engrais est composé de trois éléments principaux : azote, phosphate, potassium.

Il existe trois types d’engrais. Les engrais minéraux, les engrais organo-minéraux et les engrais organiques.

On différencie notamment les engrais simples, constitués d’un unique élément et les engrais composés, constitués d’au moins deux éléments.

Les engrais organiques sont issus de matière vivante : animale ou végétale.

Les engrais issus de matière animale sont des déchets industriels, comme les déchets d’abattoirs (le sang séché, la corne broyée). Certains sont plus riches en azote comme les plumes et l’urée, en phosphore comme les cornes torréfiées, ou encore en potassium comme la cendre.
Les engrais issus de matières végétales peuvent être des déchets végétaux comme le purin d’ortie, ou les algues, mais aussi des sous-produits de l’élevage comme le fumier.

Les engrais organiques se différencient entre autre des engrais minéraux et car ils ne sont pas directement assimilables. En effet ils nécessitent d’abord d’être transformés en azote par les bactéries déjà présentes dans le sol avant de faire effet. Ce processus élimine notamment considérablement le risque de surdosage. Leur action est donc une action à long terme et il s’agit davantage d’engrais de fond que d’entretien.

Cette action relativement lente et progressive permet des apports au sol pour plusieurs mois !

Les engrais organiques, des engrais naturels ?

Comme il a été dit plus haut, les engrais organiques sont issus de matière vivante.
En théorie, les engrais organiques seraient donc naturels !

Cependant il existe des engrais organiques provenant de matière vivante ayant été soumis à des traitements chimiques, il ne faut pas assimiler ces derniers aux engrais organiques naturels.

Pour être considérés comme engrais naturels, ils doivent être issus de matières naturelles identifiées n’ayant pas subies de traitement.

Pour illustrer l’exemple de l’engrais organique mais non naturel, nous pouvons prendre la vinasse de betterave. Ce produit est un résidu de culture de betterave. Cette culture se fait généralement à l’aide de produits et de traitements chimiques.
L’engrais naturel, ou bio, reste alors une option de l’engrais organique !

Les engrais organiques offrent donc une large palette de choix. Déchets animaux ou végétaux, naturels ou non, il vous suffit de trouver l’engrais qui vous convient selon les besoins de votre exploitation !