Élevage équin : domaine trop oublié


L’élevage équin est l’un des secteurs méconnus par le grand public. Beaucoup de personnes ont une passion démesurée sur ces animaux, mais elles ne savent pas comment ils sont élevés dans les boxes. Pourtant, c’est un domaine très organisé où les acteurs s’activent au quotidien pour combler les besoins de plusieurs clients. Pour ceux qui n’ont jamais eu une idée sur ce type d’élevage, voici quelques explications qui vous aideront à en savoir un peu plus.

Quels sont les types d’élevage de chevaux ?

Dans l’élevage équin, les chevaux sont classés en différentes catégories. La catégorisation se fait en fonction de leur race et de leur propriété après l’élevage.
Il y a des chevaux qui sont uniquement destinés à la course. S’il s’agit par exemple d’un pur-sang anglais, l’animal sera élevé pour effectuer des courses de galop. On a également d’autres races spécifiques (les trotteurs français, américain, d’Orlov, etc.) qui sont utilisées pour des courses de trot.
Les éleveurs ont aussi des poulinières qui reproduisent des chevaux performants pouvant faire le sport équestre. Ce sont des animaux que l’on voit souvent dans les disciplines olympiques, avec chacun une spécialité dans une activité sportive.
Enfin, il y a les chevaux de loisir dont l’équitation demande un dressage assez particulier. Parmi ces animaux, on a le palomino, le cheval de crème, l’appaloosa et d’autres chevaux de couleur. Ils sont généralement achetés par les troupes de cavalerie et les artistes qui participent aux cirques. L’animal sera parfaitement éduqué pour permettre au cavalier de ne pas avoir trop de difficultés dans l’exercice de ses activités.

Comment les chevaux sont-ils élevés ?

La reproduction des chevaux est gérée par des responsables d’élevage qui ont une bonne expertise dans ce domaine. Non seulement ils maîtrisent toutes les activités liées au déroulement de l’élevage, mais aussi ils ont des compétences économiques qui leur permettent de bien répondre aux besoins de la clientèle. Ils interviennent dans de vastes zones herbagères qui leur assurent une meilleure gestion de la reproduction.
Peu importe la race de l’équidé, le responsable d’élevage va définir les objectifs de production et met en place une organisation qui va l’aider à avoir les résultats escomptés. Il gère également la reproduction de chaque poulinière et veille régulièrement à la qualité de la gestation. Chaque période, il effectue des bilans techniques et économiques et trouve les soins les plus adaptés pour les animaux. C’est en effet la même démarche que l’élevage à l’âne qui consiste à dresser l’animal et le suivre tout au long de sa progression.

Articles sur les engrais :