Chargement

En avant la recherche !

Un enrubannage de haute valeur alimentaire ?

Avatar

Un enrubannage de haute valeur alimentaire se construit en mettant en interaction plusieurs décisions et techniques. Tout d’abord il faut privilégier une récolte précoce, à un stade fin montaison, début épiaison pour les graminées et au stade bourgeonnement pour les légumineuses. La somme des températures est également à surveiller, ainsi pour des Ray-Gras d’Italie ou mélange avec des trèfles incarnat en dérobées la somme des températures en de 700-750°C contre 800-900°C pour les multi-espèces.

Ensuite il faut choisir une fenêtre météorologique adéquate avec au minimum 2 jours de sec après la coupe. Le fauchage est une intervention importante, il faut respecter une hauteur minimum de 7 ou 8 cm afin de maximiser les repousses, d’améliorer l’élimination de l’humidité en permettant une meilleure circulation de l’air sous l’andain ou encore d’éviter de ramasser la terre et ses bactéries. L’utilisation d’une faucheuse à plat “normale” préserve le fourrage mais allonge le temps de séchage, à l’inverse, une faucheuse conditionneuse réduit le temps de séchages mais abime les tiges.

Il s’agit alors de faner rapidement pour maximiser le séchage puis de faire des ballots uniformes en créant des andains avec une quantité de fourrage régulière et adapter à la largeur du pick-up de la presse. Afin de chasser l’air et d’optimiser la conservation, les ballots doivent être suffisamment denses. Le choix du film est important, il faut de préférence utiliser les films aux normes françaises (NFT 54-190), de grandes largeurs et appliquer minimum 4 couches.

Pour finir, les surfaces bétonnées sont plus adéquates pour stocker le fourrage. Les ballots doivent être disposés sur la face plane. Si les ballots sont disposés sur terre, le stockage à plat est conseillé. L’identification des ballots est importante.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *