Chargement

En avant la recherche !

TOP 5 des actus agricoles de la semaine #LaGrandeMoisson9

Avatar

Que s’est-il passé cette semaine dans le monde agricole ? 
On récolte ensemble l’actu en TOP 5 🙂 !

Trump donne son feu vert concernant la biotechnologie

Les agriculteurs américains l’attendaient, Trump l’a fait et a pris clairement position en faveur de la biotechnologie pour le domaine agricole en signant récemment un nouveau décret.

Basé sur les recommandations de la commission sur le développement rural, le gouvernement  souhaite alors soutenir le leadership américain dans les biotechnologies émergentes. Ces biotechnologies pourront par exemple être utilisées pour modifier les gènes des animaux d’élevage, notamment le porc, pour supprimer des maladies souvent couteuses pour l’agriculteur mais également synonyme de souffrance pour l’animal. La modification de ces gènes réduiraient également l’utilisation d’antibiotique et soulagerait même l’impact de l’agriculture sur l’environnement selon les promesses américaines.

«Nous avons besoin de tous les outils pour relever le défi de nourrir tout le monde. Si nous n’utilisons par ces avancées biotechnologiques, d’autres pays le feront», a déclaré le secrétaire américain à l’Agriculture Sonny Perdue. «Les avancées de la biotechnologie sont très prometteuses pour renforcer la prospérité rurale et améliorer la qualité de vie.»

En savoir plus
Source : PorkBusiness
En savoir plus 
Source : France 3 régions
Illustration : Criquet marocain
Crédit photo : Fredon

Une invasion de sauterelles détruit les cultures en Sardaigne

C’est un phénomène inédit depuis peut-être 70 ans,  des millions de sauterelles dévastent en ce moment même les cultures sardes en Italie. Il faut en effet remonter jusqu’aux années 40 pour constater une telle prolifération d’insectes.

Ces insectes seraient la conséquence d’un courant très chaud en provenance de l’Afrique. Ces criquets se déplacent alors à plus de 40 km/h, ont déjà ravagé 2 000 hectares et se déplacent à présent vers le nord de l’île, les agriculteurs locaux se dépêchent alors de récolter ce qu’ils peuvent avant leur arrivée.

Le réchauffement climatique ainsi que l’abandon des cultures seraient les premiers coupables de cette prolifération. Pour l’instant, les autorités italiennes sont réticentes à stopper ces insectes par pulvérisation, cela risquerait d’être grandement nocif pour les cultures.

A priori cette épidémie ne devrait pas se propager en Corse, il existe toutefois un petit risque à deux conditions près : si le printemps prochain est humide puis suivi d’un temps chaud et sec…

La nutrition du saumon au cœur des problématiques hollandaises.

La société Protix a ouvert l’une des plus grandes fermes connues dédiées à la production d’insectes destinés à l’alimentation animale, afin de stimuler la production de protéines bon marché et respectueuses de l’environnement. Ainsi, l’entreprise hollandaise, promet de pouvoir produire suffisamment d’éléments nutritifs pour nourrir 100 millions de saumons par an.

L’entreprise élève des larves de mouche noire du soldat, connue pour sa croissance rapide. Au moment de la récolte, les larves sont libérées, secouées et lavées en pâte.

Une fois la pisciculture conquise, l’entreprise souhaite pouvoir apporter cette nouvelle solution nutritive au bétail et à la volaille. Toutefois la législation européenne ne permet pas l’utilisation de protéines animales pour ces derniers, un héritage des mesures prises pour prévenir la maladie de la vache folle.

Protix est l’une des nombreuses entreprises qui militent pour une exception à cette règle pour les protéines d’insectes, qui ne seraient pas liées à la maladie.

En savoir plus
Source :  Reuters
Illustration : Les fondateurs de Protix avec leur solution nutritive
Crédit photo : Yves Herman
En savoir plus
Source : Le Monde
Illustration : Atelier de l’association
Crédit photo : Yannick Folly / AFP

Un camp d’entrainement pour apprendre l’agriculture bio

Au bénin, modeste pays d’Afrique de l’Ouest, 80% des habitants dépendraient de l’agriculture, soit 8,8 millions selon le Programme Alimentaire mondial (PAM). L’immense majorité cultive de petites parcelles et n’ont pas les moyens de supporter les aléas climatiques ou les mauvaises récoltes.

Alors que le continent africain concentre les deux-tiers des terres cultivables de la planète, il ne cesse d’importer sa nourriture pour 65 milliards de $ par an. Une  ONG bénino-nigéroise (« Les jardins de l’espoir ») souhaite donc former les agriculteurs de demain à entrepreneuriat agricole  à travers l’agroécologie pour renforcer la sécurité alimentaire des foyers et du pays.

Pour 41€ les agriculteurs se forment pendant une semaine entière aux bonnes pratiques et apprennent à repenser leur modèle agricole traditionnel pour des alternatives plus responsables et bénéfiques.

D’après un participant : « Les conseils que reçoivent d’habitude les agriculteurs sont basés sur l’utilisation d’intrants chimiques. On pense aux rendements rapides et pas à produire durablement pour préserver nos terres ». Hors, les intrants chimiques coûte relativement cher pour le pays, en Afrique plus qu’ailleurs, l’agroécologie démontre donc toutes ses promesses.

Quand la sècheresse profite aux fruits.

Difficile à croire que la sécheresse puisse finalement profiter aux agriculteurs, toutefois, les exploitants philippins ont produit plus de mangues de prévu. Cela en deviendrait presque un problème pour le pays qui se retrouve alors submergé de ce fruit exotique.

Et l’excèdent est de taille puis que l’archipel a récolté plus de 2 millions de kilos en « trop », soit 10 millions de mangues à écouler au plus vite avant qu’elles ne pourrissent. La sécheresse aurait accéléré la floraison et donc la fructification des manguiers.

Le secrétaire à l’Agriculture philippin s’est alors emparé du dossier en lançant une vaste campagne « Metro Mango » pour faire face à ce surplus, avec comme première mesure un prix largement bradé, entre 20 et 50 pesos 5 (30 à 50 centimes d’euros) la mangue fraiche, une aubaine pour les consommateurs. L’objectif de cette campagne vise à vendre un million de kilos de mangue au cours du mois de juin.

En savoir plus
Source : Cbs News
Illustration : Mango Festival
Crédit photo : Alanjay / Facebook

« L’association Enlarge Your Paris et la métropole du Grand Paris ont annoncé mardi le lancement de la première transhumance d’un troupeau qui fera le tour de la proche banlieue parisienne en juillet. Une initiative spectaculaire qui clôture une année de rencontres agricoles du Grand Paris. »

En savoir plus

Crédit photo : Enzo Tribouillard AFP

 

 On se retrouve la semaine prochaine

pour une nouvelle récolte 😉 !

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laissez un commentaire