Chargement

En avant la recherche !

Moisson 2019: Les 10 points à vérifier avant votre moisson

Avatar

Le top départ de la moisson 2019 a été lancé dans le sud de la France mais la majeure partie des agriculteurs doivent encore patienter. Vous le savez, la moisson est la période la plus importante de l’année. Il faut donc que tout se passe au mieux durant cette période stressante et intense, notamment au point de vue mécanique. Votre moissonneuse-batteuse est évidemment votre outil indispensable : il faut donc la préparer avec attention ! La révision avant moisson vous permettra d’anticiper certaines interventions et d’éviter la panne imprévue.  

Votre moissonneuse-batteuse n’a sans doute pas bougé depuis la dernière moisson ? Nous vous proposons les 10 points indispensables à vérifier avant de rentrer la batteuse dans le champ et ainsi d’éviter certains dangers.

La préparation générale

1. Nettoyer votre machine

A la sortie de l’hiver, un nettoyage complet s’impose. A l’aide d’un compresseur bicylindre , soufflez toutes les parties intérieures de machines en ouvrant les trappes de visites. Cela passe également par le dépoussiérage du radiateur et du filtre à air du moteur de votre moissonneuse. Autre filtre à air à vérifier, celui de la cabine pour assurer la bonne climatisation de la cabine et donc le confort du conducteur durant votre moisson. Ces filtres doivent être changés régulièrement. Pensez également à laver les vitres de la cabine et les rétroviseurs afin d’avoir une visibilité optimale. N’oubliez de passer l’aspirateur dans la cabine pour une moisson agréable.

2. Révision de la barre de coupe

Elément à part entière, la barre de coupe nécessite une attention particulière. Sur le rouleau, regardez les noix et les doigts et remplacez-les si nécessaires. Au niveau de la lame, observez les sections, les doigts et la tête de lame. N’hésitez pas à les changer, car ce sont des pièces d’usures très sollicitées durant la moisson. Testez aussi les diviseurs et le système d’entrainement de la lame : courroies, pignons et chaînes. Un graissage de ces pièces est nécessaire.

3. Contrôler le batteur et le broyeur

Organe centrale de votre machine, les battes sont toutes à contrôler et à remplacer en cas d’usure. Le batteur a la particularité d’être équilibré. C’est pourquoi il faut changer les battes par paires. Il est conseillé de faire calibrer le dispositif par un spécialiste. De même pour le broyeur où une vérification des couteaux est nécessaire. Vous pouvez les démonter, les aiguiser, les peser pour équilibrer les couteaux et améliorer son efficacité.

4. Contrôler les chaînes et les courroies

Ici, deux points de contrôle : la tension et l’état général. La tension des courroies et des chaînes doit être correcte : ni trop tendu, ni trop détendu. Elles doivent être en bon état et ne pas avoir de déchirement, craquelure ou toute autre anomalie. En cas d’usure, remplacez-la sans attendre. Profitez-en pour nettoyer les poulies et lubrifier les chaînes afin d’éviter qu’elles grippent.

5. Vérifier l’élévateur à grain et les vis

Outre les chaînes de l’élévateur à grain, il faut aussi vérifier l’état des palettes permettant le transport du grain à la trémie. Remplacez-les en cas de besoin. De même, profitez-en pour vérifier les vis de fonds de table ainsi que la vis de fond de trémie et la vis de fond de vidange.

6. Réaliser les vidanges

Dans votre mAnuel d’utilisation, vous retrouverez les préconisations de votre constructeur concernant la périodicité des vidanges à réaliser. Les principales vidanges à réaliser sont au niveau de l’huile moteur, de l’huile hydraulique et de l’huile de transmission. Ces interventions sont à accompagner du remplacement du filtre à huile moteur, des filtres hydrauliques et des filtres à gasoil.

7. Remplissage des réservoirs

Prenez le temps de contrôler les niveaux des différentes jauges et de remplir les réservoirs de votre machine pour ne pas tomber en panne sèche : réservoir huile moteur, réservoir hydraulique, eau du radiateur, liquide de refroidissement, lave-glace …

8. Vérification des pneus et des essieux

Tous les ans, vérifiez le serrage des roues pour éviter de perdre une roue ainsi que la pression des quatre pneus. Pour la pression des pneus de moissonneuse, référé-vous à votre manuel constructeur. Bénéficiez de ces vérifications pour contrôler l’essieu arrière au niveau de la boulonnerie. En effet, l’essieu arrière est très sollicité en cas de terrain accidenté (trous, pentes, etc…).

9. Signalisation électrique

L’équipement électrique de votre moissonneuse est important d’un point de vue sécurité et visibilité. Votre moissonneuse est régulièrement en déplacement sur la route, il est donc important d’être visible de tous les automobilistes. Vérifier les phares et les clignotants. De plus, cela vous permettra d’avoir une excellente visibilité cas de travail de nuit. Pensez également à vous procurer un gyrophare afin d’être bien visible des autres utilisateurs sur la route.

10. Commandez des pièces d’usures d’avances et remplissez la cuve de GNR

Durant la moisson, toutes les pièces de la moissonneuse sont sollicitées et s’usent normalement. C’est pourquoi il est conseillé de faire une réserve des pièces d’usures classiques telles que des dents, des doigts, des filtres, des chaînes ou encore des courroies. Cela vous évitera de perdre votre temps à la concession pour trouver la bonne pièce. Rangez également votre atelier pour retrouver vos outils rapidement en cas de panne et assurez-vous que tous vos outils fonctionnent. De même, faire le plein de la cuve en GNR avant cette forte période d’activité s’avère indispensable.

Bon à savoir : vous pouvez chaque année faire réviser complètement votre machine par votre concessionnaire. Cette révision pratique et réalisé par un expert à la contrainte d’être coûteuse. Nous vous souhaitons une excellente moisson 2019 !

 

Tout pour votre moissonneuse en cliquant ICI 

 

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *