Chargement

En avant la recherche !

Sécuriser le stockage et le séchage des grains

Avatar
Partagez
Les robots agricoles : où en est-on de la réglementation ?
Proposé parLogo groupama

Voir les solutions de Groupama

Les opérations de stockage et de séchage des grains sont des manœuvres délicates qui comportent des risques humains (chutes, asphyxie, enlisement et ensevelissement) et des risques matériels pouvant entraîner un incendie :

  • Au moment du stockage : risque d’auto-échauffement des grains (surcroît d’humidité et/ou mauvaise ventilation).
  • Au moment du séchage : sur-séchage des grains (température de séchage trop élevée et/ou durée de séchage trop longue).
  • Sur les installations de transfert :
    • Risque d’inflammation des bandes transporteuses suite à un effet de patinage sur le tambour et/ou suite à une perte de tension ou au blocage des rouleaux.
    • Risque d’incendie provoqué par les élévateurs à godets suite à un bourrage et/ou à un fonctionnement défectueux du dispositif de centrage de la sangle (frottement sur la carcasse).
  • Sur une installation électrique : manque d’entretien et/ou installation défectueuse.

Mesures de sécurité

Afin de prévenir tout départ feu et sécuriser le lieu de stockage des grains, il convient d’adopter quelques bons réflexes et de respecter trois points essentiels.

  1. Surveiller le grain stocké :
    • Surveiller la température du grain via une sonde de température. La température idéale doit se situer entre 5°C et 10°C.
    • Contrôler l’humidité des grains dès leur mise en silo pour stocker des grains secs (blé :< 15%, maïs : entre 20 % et 30 %).
  2. Contrôler et entretenir les installations et le matériel :
    • avant la campagne
      • Nettoyer complètement l’ensemble des installations de stockage (fourreaux, caissons…), afin d’éliminer les impuretés accumulées (poussière, paille…),
      • Vérifier les installations électriques (fils dénudés) et faire enlever la poussière du tableau électrique par un professionnel habilité après avoir coupé l’électricité.
    • durant la campagne
      • Tester régulièrement le système de ventilation,
      • Nettoyer les bandes transporteuses une fois par semaine si possible (enlever les dépôts de poussière) et contrôler régulièrement la tension des bandes,
      • Contrôler régulièrement les élévateurs à godets (niveau d’huile dans le réducteur, tension et alignement de la sangle), nettoyer les tambours et godets et graisser les paliers de têtes et de pieds.
  3. Limiter les imprudences :
    Lors de travaux par point chaud (ex. : travaux de soudure…)

La mise en place d’un permis de feu minimum est indispensable : nettoyage de la zone avant travaux, disposition d’un extincteur à poudre ABC à proximité, vérification de l’absence de feu pendant 2 heures suivant la fin des travaux (3 à 4 fois). Informer les personnes qu’il est interdit de fumer à proximité des bâtiments à risques.

EN CAS D’INCENDIE
Un extincteur n’est efficace qu’au début de l’incendie. Afin de ne pas mettre sa vie et la vie d’autrui en danger, il convient d’adapter son comportement à la situation. Si le feu est déjà trop important, contacter le SDIS au 18 ou au 112 avec le portable.

  • Assurer la sécurité des personnes

Les opérations courantes ou de maintenance sont dangereuses (ex. : remplissage de la colonne sécheuse, maintenance des organes mécaniques…). Pour assurer la sécurité des personnes travaillant dans les installations de stockage et de séchage, il est impératif de respecter les consignes de sécurité.

LES BONS GESTES
Lors d’une intervention dans les cellules ou boisseau de chargement :

  • Arrêter toutes les machines,
  • Prévenir une personne externe de l’intervention en cellule,
  • Afficher sa présence au niveau des commandes des circuits de manutention,
  • S’équiper de matériel de sécurité adéquat,

Pour éviter l’empoisonnement au CO2 :

  • Bien aérer le silo

Pour limiter les risques de blessures :

  • Etre bien protégé : casque, harnais, chaussures de sécurité…

 

EN COMPLEMENT

  • La vérification annuelle des installations (ex. : séchoir, système de ventilation, installation électrique…) par un organisme de contrôle agréé est obligatoire (code du travail).
  • Les bandes transporteuses doivent impérativement répondre à la Norme NF EN20340 (non statiques et non propagatrices de flammes).

groupama logo

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *