Chargement

En avant la recherche !

Comment effectuer les réglages d’une charrue ?


charrue agricoleUne nouvelle année dans le milieu agricole est souvent synonyme à l’implantation de culture. La technique principalement utilisée reste le labour dans le but de recréer une structure de qualité et cela est nécessaire de bien effectuer le réglage de sa charrue et de son tracteur.

Pour obtenir un réglage satisfaisant de vos machines, il est primordial de suivre les étapes décrites dans cet article. A savoir que le réglage peut intervenir au début du labour mais aussi bien après. Un bon réglage permet à une personne expérimentée de s’adapter à tous les cas de situation.

La voie et l’entre-pneu

Dans le cas d’une charrue neuve, les possibilités de réglage sont nombreuses et une distance moyennant 1,3 mètre à 1,5 mètre est recommandée.

Le pneu, un choix décisif pour le labour

Le pneu se doit d’adopter la forme du labour en raison de la largeur du sillon qui, la plupart du temps, se rapproche de 40 cm. On recommande également pour les pneus d’avoir une section voisine de 580 mm. Ensuite, utiliser des socs plus larges tout en maintenant une faible pression au niveau de la charrue est important afin d’épouser le labour dans les meilleures conditions.

A propos de l’attelage 3 points

Les bras inférieurs nécessitent d’être logés à la même hauteur tout en ayant le tracteur sur sol plat. Ainsi, les chandelles auront naturellement la même longueur. On aperçoit les bras inférieurs qui seront libres au travail de façon latérale ainsi que des stabilisateurs desserrés. Il faut également surveiller à resserrer ces derniers afin de sécuriser au maximum la  charrue.

Le bras supérieur, que l’on appelle aussi 3e point, est un composant essentiel du réglage. Pour une charrue portée contenant une roue de jauge, demande de positionner le 3e point au sein d’un trou oblong durant le travail.

Moins le 3e point est incliné, moins la charrue est relevée haut (utile pour les 5 et 6 socs). Et par conséquent, plus le relevage est sollicité.

Au champ, la profondeur de travail est le premier réglage à réaliser.

Proche de seulement 20 cm, les deux éléments suivants permettent d’assurer le réglage. Dans un premier temps, les bras de relevage inférieurs dont le niveau est défini par la contrôle de position et dans un second temps, les butées de réglage de la roue de jauge.

L’aplomb

Durant l’utilisation de la charrue, elle doit être perpendiculaire au sol. Pour effectuer ce réglage, il faut identifier les deux butées de fin de course du vérin de retournement.

Le déport et le dévers, des réglages parfois difficiles à appréhender

En réglant le déport, cela va permettre d’ajuster la largeur de travail du premier corps de labour. Ainsi, la taille du corps de labour employée influencera cette dernière. On estime qu’elle est de 3 cm pour un corps égal à 14 pouces et de 41 cm pour un corps proche de 16 pouces.

On le mesure au travail entre le coutre aileron et la muraille du passage précédent. Dans certains cas, elle peut être augmentée de quelques centimètres selon les conditions de travail et la taille des pneus. Un réglage est dit satisfaisant au moment où l’on ne voit plus de zone de raccordement entre chacun de ces passages.

Quant au dévers, il a pour rôle d’aligner la ligne de traction de manière parallèle au sens du labour. Si le tracteur rentre ou sort malencontreusement du labour, c’est que le réglage mis en place est défectueux. Le chauffeur se doit de contre-braquer pour conserver sa ligne. Le chauffeur peut visualiser le labour grâce au 3e qui permet de servir de repère en cas de non-alignement par rapport au sens du labour.

Un réglage correct de charrue offrira une surface homogène et uniforme favorable à une implantation de culture.

En savoir plus


charrue agricoleUne nouvelle année dans le milieu agricole est souvent synonyme à l’implantation de culture. La technique principalement utilisée reste le labour dans le but de recréer une structure de qualité et cela est nécessaire de bien effectuer le réglage de sa charrue et de son tracteur.

Pour obtenir un réglage satisfaisant de vos machines, il est primordial de suivre les étapes décrites dans cet article. A savoir que le réglage peut intervenir au début du labour mais aussi bien après. Un bon réglage permet à une personne expérimentée de s’adapter à tous les cas de situation.

La voie et l’entre-pneu

Dans le cas d’une charrue neuve, les possibilités de réglage sont nombreuses et une distance moyennant 1,3 mètre à 1,5 mètre est recommandée.

Le pneu, un choix décisif pour le labour

Le pneu se doit d’adopter la forme du labour en raison de la largeur du sillon qui, la plupart du temps, se rapproche de 40 cm. On recommande également pour les pneus d’avoir une section voisine de 580 mm. Ensuite, utiliser des socs plus larges tout en maintenant une faible pression au niveau de la charrue est important afin d’épouser le labour dans les meilleures conditions.

A propos de l’attelage 3 points

Les bras inférieurs nécessitent d’être logés à la même hauteur tout en ayant le tracteur sur sol plat. Ainsi, les chandelles auront naturellement la même longueur. On aperçoit les bras inférieurs qui seront libres au travail de façon latérale ainsi que des stabilisateurs desserrés. Il faut également surveiller à resserrer ces derniers afin de sécuriser au maximum la  charrue.

Le bras supérieur, que l’on appelle aussi 3e point, est un composant essentiel du réglage. Pour une charrue portée contenant une roue de jauge, demande de positionner le 3e point au sein d’un trou oblong durant le travail.

Moins le 3e point est incliné, moins la charrue est relevée haut (utile pour les 5 et 6 socs). Et par conséquent, plus le relevage est sollicité.

Au champ, la profondeur de travail est le premier réglage à réaliser.

Proche de seulement 20 cm, les deux éléments suivants permettent d’assurer le réglage. Dans un premier temps, les bras de relevage inférieurs dont le niveau est défini par la contrôle de position et dans un second temps, les butées de réglage de la roue de jauge.

L’aplomb

Durant l’utilisation de la charrue, elle doit être perpendiculaire au sol. Pour effectuer ce réglage, il faut identifier les deux butées de fin de course du vérin de retournement.

Le déport et le dévers, des réglages parfois difficiles à appréhender

En réglant le déport, cela va permettre d’ajuster la largeur de travail du premier corps de labour. Ainsi, la taille du corps de labour employée influencera cette dernière. On estime qu’elle est de 3 cm pour un corps égal à 14 pouces et de 41 cm pour un corps proche de 16 pouces.

On le mesure au travail entre le coutre aileron et la muraille du passage précédent. Dans certains cas, elle peut être augmentée de quelques centimètres selon les conditions de travail et la taille des pneus. Un réglage est dit satisfaisant au moment où l’on ne voit plus de zone de raccordement entre chacun de ces passages.

Quant au dévers, il a pour rôle d’aligner la ligne de traction de manière parallèle au sens du labour. Si le tracteur rentre ou sort malencontreusement du labour, c’est que le réglage mis en place est défectueux. Le chauffeur se doit de contre-braquer pour conserver sa ligne. Le chauffeur peut visualiser le labour grâce au 3e qui permet de servir de repère en cas de non-alignement par rapport au sens du labour.

Un réglage correct de charrue offrira une surface homogène et uniforme favorable à une implantation de culture.

En savoir plus