Quels sont les intérêts du labour ?

En agriculture, le labour est une technique culturale de travail du sol, généralement effectuée avec une charrue, qui consiste à l’ouvrir à une certaine profondeur, à la retourner, avant de l’ensemencer.

Comme toutes techniques de travail du sol, on distingue plusieurs écoles entre les antis et les pro-labours. Pour bien comprendre pourquoi les deux systèmes sont opposés il est important d’analyser les avantages et les inconvénients et également de comprendre dans quel système il est possible de se passer ou non du labourage.

Pour les inconditionnels de la charrue, le labour représente plusieurs avantages tels que l’amélioration de la structure du sol surtout dans le cas de récoltes tardives (betterave, pomme de terre, maïs grain…) qui se déroule régulièrement dans des conditions climatiques difficiles. Dans ce cas, le labour est la seule technique de travail du sol qui permet de niveler afin de permettre un semi de la culture suivante dans de bonnes conditions.

De plus, le labour standard (autour de 20cm de profondeur) permet également de mélanger les résidus de la précédente culture, les fumiers ou autres apports (chaux, engrais…) avec la terre. Ce mélange permet d’accélérer la minéralisation et ainsi de réduire la perte d’azote par volatilisation.

Enfin le labour est également considérer comme un bon désherbage mécanique, en enfouissant les résidus et les mauvaises herbes se trouvant en surface ce qui réduit les chances de repoussent de celles-ci. Il brise également le cycle des maladies et contrôle plusieurs ennemis des cultures (limaces, mouches des semis, noctuelles, pyrales, vers gris).

A l’opposé, il faut également considérer les inconvénients de l’utilisation de la charrue. En effet le labour systématique a des effets défavorables comme la création d’une semelle de labour, ce qui a pour effet de réduire la perméabilité des sols lors des périodes humides. La matière organique présente en surface est également réduite, ce qui expose le sol aux aléas climatiques, et augmente le risque d’érosion de la couche arable.

De plus, le coût d’un labour est plus important que d’autre méthode de travail du sol (TCS, semi directe) car la consommation de carburant est plus importante, et les pièces d’usures nombreuses.

Retrouvez toutes nos pièces de charrue disponible pour toutes marques :

Laissez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *