Chargement

En avant la recherche !

Optimiser l’implantation de vos colza

Avatar

Les problématiques de conditions de semis et d’attaques des ravageurs (altises, charançons, …) obligent de plus en plus à revoir les techniques culturales. L’implantation du colza avant l’hiver est primordiale tant par les semences que par les fertilisants utilisé.
Un colza sain et fort en entrée d’hiver va permettre de viser un bon rendement en été.
Pour affronter l’automne, la vigueur au démarrage va permettre au pivot et à la biomasse foliaire de se développer rapidement.

Les principaux facteurs clés sont :

  • La préparation du sol
  • La date de semis
  • Le choix de la semence
  • Les engrais de démarrage

Pour réussir , nos experts ont retenu 2 variétés :

LG Architect : La qualité première d’Architect est d’être très peu sensible au virus de la jaunisse du navet transmise par le puceron vert du pêcher. Ce puceron est fortement présent à l’automne dans certaines zones et Architect se pose alors comme la variété à implanter.
Bouton voir plus (intégrer la suite)
DK Expansion : Variété Dekalb, avec la plus forte vigueur au départ de chez Dekalb, il bénéficie aussi d’une forte résistance à l’élongation et permet donc au colza de très bien développer sa masse foliaire.

A noter : toutes les variétés Dekalb que nous commercialisons sont proposées avec le traitement Octo+. Ce traitement contient une protection de semence fongique, mais aussi un biostimulant, le B-300F, qui rend plus assimilable le phosphore et augmente la longueur et le poids racinaires.

La fertilisation quant à elle doit répondre aux besoins importants pour l’implantation de cette culture (éléments majeurs NP, éléments secondaires et oligo-éléments). Il est aussi possible de faire un apport NPK pour préparer la réussite des cultures suivantes, le colza étant souvent une tête de rotation.

L’apport d’un engrais « type NP » en localisé (DAP, Micro 10-45) permet de booster le démarrage du colza pour passer rapidement au-delà des stades sensibles aux attaques de ravageurs (limaces et altises notamment). Les apports de phosphore, potasse, soufre et oligo-éléments doivent également être raisonnés. Le colza est une culture exigeante en P205 et moyennement exigeante en K20, concentrer l’apport de phosphore sur le colza est donc une bonne stratégie.

Pour les autres éléments, le recours à la nutrition foliaire avec une formulation spécifique colza est un choix judicieux. Il existe ainsi des produits composés d’éléments clés pour la culture du colza : magnésium, bore, manganèse et molybdène. Ce complément en foliaire à l’automne ou au printemps permettra de booster le redémarrage de la plante même en conditions difficiles (humidité, froid etc.).

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *