Chargement

En avant la recherche !

Les médecines alternatives chez les animaux

Même si, à l’heure actuelle, peu d’études permettent de reconnaître finement les bienfaits des médecines complémentaires comme l’homéopathie ou l’aromathérapie chez les animaux, la plupart des éleveurs qui les utilisent en sont satisfaits, qu’ils soient en élevage conventionnel ou biologique.



blog-homéopathie.com

Ces médecines dites « douces » existent sous diverses formes : phytothérapie, aromathérapie, homéopathie, ostéopathie, etc… Elles sont basées sur des extraits naturels (plantes ou principes actifs) ou des mouvements du corps de l’animal et permettent, lorsque c’est possible, de réduire l’usage de produits médicamenteux comme les antibiotiques, mais sont aussi utilisées pour réduire l’anxiété ou maîtriser les risques de mammites chez les bovins. Par voie de cause à effet, elle rapproche l’éleveur de l’animal en favorisant l’observation des symptômes et la prise en charge rapide de l’animal. Ainsi, ces techniques requièrent un minimum de connaissances sur le sujet et un minimum de pratique.

Granulés, gouttes, pommades, gélules ou encore massages, à chacun le choix de la méthode qu’il juge la plus efficace en complément de l’allopathie traditionnelle, dans le respect du bien-être de son animal. Des organismes spécialisés proposent pour cela des formations à chaque domaine et selon l’espèce animale concernée.

A noter : la santé des animaux passe avant tout par l’hygiène en général : celle des bâtiments, des animaux, mais aussi des personnes qui sont en contact avec les animaux. Un autre facteur de santé est bien évidemment l’alimentation : elle doit être adaptée et équilibrée.

Laissez un commentaire