Chargement

En avant la recherche !

Les machines à traire

La traite en élevages laitiers s’effectue aujourd’hui majoritairement à l’aide de robots de traite, de trayeuses ou de machines à traire. Ces équipements effectuent une traite simultanée, mécanique et efficace d’animaux d’élevage en salle de traite ou en extérieur (robots mobiles). Chaque dispositif est adapté au type d’élevage rencontré : bovins, caprins, ovins.



Source : french.alibaba.com

Quelle que soit les caractéristiques de l’appareil, une machine à traire récente sera composée :
– de « gobelets », posés sur chaque trayon, qui effectueront les manœuvres de massage et d’aspiration de manière discontinue (via les manchons)
– d’une pompe, qui permet la succion via passage par le vide sous le trayon
– d’un régulateur, qui contrôle les flux d’air et ainsi le niveau de vide
– d’un pulsateur, qui réalise le massage via les mouvements des manchons
– de capteurs : absence de lait, voire qualité de la lactation
– d’une griffe à lait : point de convergence du lait provenant de tous les manchons
– d’un tuyau à lait : qui relie le lait avec le lactoduc
– d’un lactoduc : qui transporte le lait jusqu’à la chambre de réception et transfère le vide en sens inverse
– d’une chambre de réception : dispositif intermédiaire entre le lactoduc et le tank à lait

Contrôle de vos équipements de traite :
Tous les ans, la vérification de votre installation peut être effectuée par un service agréé. Il permet un examen détaillé de vos systèmes par des mesures sur chaque composant de la machine à traire.

Réglages et entretien de vos équipements de traite
La qualité du lait est fortement dépendant de la qualité de l’installation (réglages) et de son entretien :
– réglage correct du niveau de vide : évite le dysfonctionnement des trayons
– réglage correct de la pompe à vide : favorise l’efficacité de la traite
– adaptation des manchons à la forme des mamelles : évite la compression des trayons
– réglages corrects des pentes, des diamètres et des capacités des systèmes de récupération : évite pertes et engorgements
– renouvellement des manchons tous les ans (caoutchouc) ou tous les 2 ans (silicone)
– nettoyage des filtres du régulateur env. 4 fois par an (dont l’état est vérifiable via le manomètre)
– changement des tuyaux à lait tous les 2 ans
– stérilisation des machines : immédiatement après chaque traite (plusieurs moyens de stérilisation existent)

A noter : la qualité du lait passe évidemment par des dispositifs de traite performants et de qualité, mais il ne faut pas oublier les bonnes pratiques d’hygiène de vos animaux avant et après traite : nettoyage des flancs, des trayons, séparation des premiers jets de traite, délai d’attente entre la fin de la traite et la possibilité pour l’animal de se coucher (attendre que les sphincters des trayons soient de nouveau au repos), séchage et propreté des litières, etc…

Laissez un commentaire