Chargement

En avant la recherche !

Le Farming 4.0 : Quésaco ?

Le farming 4.0, tout le monde en a déjà entendu parler, mais pas forcément avec ces mots. On l’appelle aussi « agriculture numérique », « agriculture innovante », etc…. C’est l’agriculture intégrée aux technologies de l’information et de la communication (TIC) et aux réseaux Internet.



Source image : Claas Group

Le farming 4.0, ce n’est pas forcément l’agriculture du futur, car elle existe déjà : machines connectées, techniques de précision, pratiques innovantes, toutes ces thématiques se retrouvent d’ores et déjà dans la plupart des exploitations d’aujourd’hui, pour répondre à un monde qui va plus vite, qui cherche à fabriquer de la qualité en réduisant l’impact des pratiques sur l’environnement et ainsi en augmentant efficacité (temps) et efficience (moyens) dans les travaux agricoles. C’est donc l’agriculture d’un futur (très) proche !

L’agriculture numérique donne aux agriculteurs la possibilité d’établir des statistiques à l’échelle de leur exploitation et devient ainsi un outil d’aide à la décision pour eux. Les GPS embarqués sur les tracteurs permettent également de rendre les véhicules quasi-autonomes afin de permettre à l’agriculteur de gérer à distance certaines tâches ou de descendre de son engin pour effectuer d’autres manœuvres complémentaires. De même, le développement de capteurs sur la plupart des machines favorise la précision des tâches, notamment en ce qui concerne l’apport d’intrants. C’est donc un ensemble d’outils au service de l’agriculteur et de sa gestion des travaux agricoles à effectuer.

Le farming 4.0, c’est également un moyen d’optimiser ses démarches d’achats, de vente et donc, de trouver de nouvelles techniques et de nouveaux débouchés à ses produits. Cela permet aux agriculteurs de trouver au mieux leur place au sein du marché agricole français et international.

A l’heure actuelle, l’effort doit aller dans le sens des petites exploitations, pour l’acquisition de matériel performant et la formation des futurs utilisateurs de ces technologies.

Laissez un commentaire