Chargement

En avant la recherche !

Le récap des actus de la semaine #LGM35 🌍

Avatar

Que s’est-il passé cette semaine dans le monde agricole ? 
On récolte ensemble l’actu en TOP 5 🙂 !

Des papillons génétiquement modifiés pour éviter les pesticides.

C’est une solution originale pour se passer des pesticides. Une entreprise britannique a créé un papillon OGM. Il s’accouple sur les cultures avec les parasites et il les rend stériles. Une création assez effrayante mais qui existe vraiment. 

Les scientifiques ont lâché les premiers papillons OGM aux États-Unis dans l’État de New York sur un champ de choux-fleurs. Il s’agit d’un papillon de nuit. La teigne du chou,  qui adore les choux-fleurs et les brocolis, fait de gros ravages dans les cultures. Une start-up britannique, Oxitec, a pris quelques papillons dans la nature, leurs larves, et elle leur a ajouté un gène qui les rend un peu spéciaux. Quand ils se reproduisent, ils ne font que des mâles. 

En savoir plus
Source : RTL
Illustration: Papillon dans un champ ©Unsplash
En savoir plus 
Source : Reporterre
Illustration : fumée en Amazonie

Bolsonaro veut ouvrir l’Amazonie à l’exploitation minière et aux barrages.

Le président brésilien Jair Bolsonaro a présenté le 5 février un projet de loi pour ouvrir les terres indigènes à l’exploitation minière, aux travaux agricoles et à la production d’énergie hydraulique. Le projet place l’avenir des territoires indigènes et de la forêt amazonienne entre les mains du Congrès brésilien et de son ministère de la Justice.

Le projet de loi qui viole la constitution du Brésil, signale aux industries extractives que de vastes parties de l’Amazonie seront à vendre.

Le mois dernier, quelque 600 chefs indigènes brésiliens se sont réunis dans l’État amazonien du Mato Grosso pour dénoncer ce qu’ils ont appelé le « génocide, l’ethnocide et l’écocide » du gouvernement.

L’Allemagne pionnière dans la lutte contre le broyage des poussins mâles.

«Plus de respect, plus de bien être animal», dit la pancarte.  En effet, en novembre, le ministère fédéral de l’Agriculture annonçait la généralisation prochaine d’une technique pionnière afin de lutter contre le broyage des poussins mâles. «C’est un grand jour pour le bien-être animal en Allemagne», déclarait la ministre fédérale de l’Agriculture, Julia Klöckner (CDU, chrétiens-démocrates).

Sachant qu’il y a péril en la demeure, puisque la consommation moyenne en Allemagne est de 220 œufs par habitant et que chaque année, pour des raisons purement économiques, 45 millions de poussins mâles y sont broyés – en France, l’association de défense animale L214 estime ce chiffre à 40 millions.

Une société a donc mis au point, avec le concours de l’université de Leipzig, une technique permettant de reconnaître le sexe des poussins avant l’éclosion. Il est en effet possible de le déterminer dès le septième jour d’incubation et de trier les œufs avant la naissance du poussin. La procédure est expliquée ici (en allemand, avec sous-titres en anglais). Le ministère fédéral de l’Agriculture affirme avoir financé ces recherches à hauteur de 5 millions d’euros.

En savoir plus 
Source : Libération
Illustration: Un supermarché berlinois. Photo Johanna Luyssen
 
En savoir plus
Source : Ouest France
Illustration : Verres de vin blanc

Les ventes de vin français réduites de moitié en novembre.

Les exportations de vin français vers les États-Unis ont pratiquement été réduites de moitié en novembre, après l’entrée en vigueur mi-octobre des taxes de 25 % imposées par l’administration Trump, a annoncé, vendredi 7 février, le secrétaire d’État français au Commerce extérieur Jean-Baptiste Lemoyne.

Les exportations de vin en novembre vers les États-Unis ont chuté de 44 % par rapport à celles du mois d’octobre, a précisé le secrétaire d’État lors de la présentation des chiffres annuels du commerce extérieur en 2019, précisant qu’il ne disposait pas encore des chiffres pour l’ensemble de l’année écoulée.

Jean-Baptiste Lemoyne a toutefois appelé à interpréter ces chiffres du mois de novembre avec précautionIl y a peut-être eu en octobre des anticipations pour constituer des stocks, a-t-il dit, rappelant que les taxes américaines étaient entrées en vigueur le 16 octobre 2019.

Madagascar sur le chemin de l’autosuffisance alimentaire?

Le gouvernement malgache vient d’annoncer en grande pompe être sur le chemin de l’autosuffisance alimentaire, suite à la signature d’un partenariat avec une société des Émirats arabes unis spécialisée dans la production agricole à grande échelle. Dans l’une des régions les plus oubliées et isolées du pays, au sud-ouest de l’île, un pôle de production intégrée et moderne sur une superficie de 60 000 hectares devrait voir le jour d’ici la fin de l’année.

En 2019, Madagascar a importé 350 000 tonnes de riz blanc. De l’histoire ancienne, espère Lucien Ranarivelo, ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche : « Le but de ce projet, c’est de produire en grande partie sinon la totalité de ces 350 000 tonnes de riz blanc pour que Madagascar commence à ne plus importer du riz et à atteindre son autosuffisance rizicole d’ici la fin du mandat du gouvernement actuel. »

 

En savoir plus
Source : RFI
Illustration : Récolte du riz à Madagascar.  (CC) / Bernard Gagnon / Wikipédia
En savoir plus
Illustration: Salon de l’Agriculture

Salon de l’Agriculture 2020 : une 57e édition sous le signe de l’innovation.

Du samedi 22 février au dimanche 1er mars 2020, le Salon international de l’Agriculture ouvre ses portes à Paris Expo Porte de Versailles, rassemblant près de 4 000 animaux dans ses pavillons. Cette 57e édition propose de découvrir les dernières d’innovations de l’agriculture et souhaite resserrer les liens avec les agriculteurs. 

Donc rendez-vous au stand B133 dans le HALL 4 ! 😉

 On se retrouve la semaine prochaine

pour une nouvelle récolte 😉 !

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laissez un commentaire