Chargement

En avant la recherche !

Le récap des actus de la semaine #LGM20

Avatar

Que s’est-il passé cette semaine dans le monde agricole ? 
On récolte ensemble l’actu en TOP 5 🙂 !

En Afrique, le secteur très prometteur de l’agriculture 2.0

 

La semaine dernière, à Accra au Ghana, se tenait l’African Green Revolution Forum. Le thème cette année : la digitalisation. A cette occasion, le Centre technique de coopération agricole et rurale, le CTA, né des accords de Cotonou, a présenté son rapport sur la numérisation de l’agriculture africaine.

Service de conseil sur les cultures, accès à des financements, ou encore information sur les marchés : selon le Centre technique de coopération agricole et rurale, les applications ont généré l’an dernier un chiffre d’affaires de 127 millions d’euros. Mais le secteur est bien loin d’avoir révélé tout son potentiel estimé à 2,3 milliards d’euros.
Le nombre d’utilisateurs peut aussi être largement accru. D’ici 2030, 200 millions de petits agriculteurs et pasteurs pourraient s’équiper ou s’inscrire à des services digitaux, soit six fois plus qu’aujourd’hui. Il faut dire que le marché est encore naissant sur le continent. Avant 2012, une quarantaine de services étaient disponibles. Cette année, il en existe presque dix fois plus, même si très peu ont vraiment tiré leur épingle du jeu …

En savoir plus
Source : RfiAfrique
« Plantation d’arbres à thé en Ethiopie.« 
Crédit : GettyImages

 

 
 
En savoir plus 
Source : Con nuestro Peru
Illustration : Piments
Crédit : Glaucio Guerra

Pérou : le pays avec la plus grande variété de piments cultivés au monde grâce à l’agriculture familiale

L’Association des agriculteurs « El Pimental », de Pucallpa (ville de l’est du Pérou), produit 18 types différents de piments d’Amazonie et protège leur origine et leur diversité grâce à la fabrication de produits à valeur ajoutée (cornichons, sauces) qu’ils distribuent sur les marchés locaux et nationaux.

L’association est dirigée par Esaú Hidalgo et Silverio Trejos, considérés comme les gardiens des piments amazoniens. Ses projets incluent l’exportation de ses produits à l’étranger et la reconnaissance du Pérou comme producteur de piments forts de haute qualité.
 
Selon Roberto Ugas, coordinateur du projet Ajíes del Perú de l’Université nationale agricole de La Molina, il confère une valeur ajoutée aux piments, c’est le meilleur moyen de préserver la grande variété de piments que nous avons: plus de 300 …

Son monorail l’emmène plus vite auprès de ses vaches à l’alpage

Patrick Perroud n’est pas le genre de garçon à se laisser impressionner. Mais ce solide gaillard l’avoue sans honte, son Monorack, il lui a fallu quelques heures pour l’apprivoiser. Difficile en effet d’accorder une confiance aveugle à ce petit monorail à crémaillère, capable de vous monter d’une hauteur d’un mètre en franchissant une distance horizontale de la même longueur. Une pente vertigineuse.

Mais comment cet éleveur et boucher d’Oulens-sous-Échallens s’est-il retrouvé propriétaire d’un de ces moyens de transport très répandu dans les vignes de Lavaux? «C’est à cause d’un alpage que j’ai récemment racheté dans la région de Charmey et où je place désormais une quarantaine de vaches en été (ndlr: dont des hérens, le dada de cet éleveur, qui a notamment gagné deux fois la finale nationale des combats de reines avec Frégate, en 2014 et 2015). Comme l’accès ne peut s’y faire qu’à pied, le précédent propriétaire avait lancé un projet. Toutes les démarches avaient déjà été faites, je me suis dit que ça aurait été dommage de ne pas le concrétiser.»


En savoir plus
Source : 24heures
Illustration : Éleveur à Oulens-sous-Echallens, Patrick Perroud a fait installer un monorail sur l’alpage qu’il vient de racheter à Charmey
Crédit : Patrick Martin
 
 

En savoir plus
Source : Le Point
Illustration : Les Philippines confirment de premiers cas de peste porcine 
Crédit : AFP/Archives / INA FASSBENDER

 

Les Philippines confirment des premiers cas de peste porcine

Les Philippines ont fait état lundi des premiers cas de peste porcine africaine dans l’archipel et ordonné l’abattage de milliers de bêtes pour enrayer la propagation d’une maladie qui fait des ravages, en Asie notamment, et a entraîné une flambée du cours du porc.

Sans danger pour les êtres humains, le virus provoque chez les porcs des fièvres hémorragiques presque toujours fatales.

Il n’y a ni vaccin ni traitement, et la seule façon d’empêcher la propagation de la maladie est l’abattage des troupeaux.

Des cochons porteurs du virus ont été découverts dans deux villes proches de Manille et les autorités ont abattu plus de 7.000 porcs dans un rayon d’un kilomètre, a annoncé le ministre de l’Agriculture William Dar.

Il a précisé que le pays n’était pas confronté à une épidémie et exhorté les Philippins à continuer de manger du porc, qui constitue 60 % de la viande consommée dans l’archipel.

Les Philippines sont le huitième producteur de porc au monde en volume, un secteur qui pèse 260 milliards de pesos (4,5 milliards d’euros), selon le ministère de l’Agriculture

Agriculture : les oliviers français menacés par la bactérie tueuse

Le ministère de l’Agriculture émet une alerte sanitaire après la découverte de la bactérie « tueuse d’oliviers » pour la première fois en France.

Plusieurs oliviers atteints de la Xylella fastidiosa ont été recensés en France. Une bactérie qui contamine des branches entières de l’arbre. « La principale conséquence c’est que ces arbres positifs vont être arrachés bien sûr puisqu’il n’y a pas de traitement », décrit Laurent Lasne de la direction régionale de l’alimentation de l’agriculture et de la forêt de la région Paca. Pour les oléiculteurs des Alpes-Maritimes qui assurent près de 10% de la production française d’huile d’olive, l’arrachage systématique des arbres contaminés est une menace pour la filière …

En savoir plus
Source : France Info

Source : Intensité
Illustration :
Moss-bat-cross

BROU – 8000 personnes à la 35e fête de l’Agriculture

En savoir plus

 On se retrouve la semaine prochaine

pour une nouvelle récolte 😉 !

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laissez un commentaire