Chargement

En avant la recherche !

Le récap des actus de la semaine #LGM16

Avatar

Que s’est-il passé cette semaine dans le monde agricole ? 
On récolte ensemble l’actu en TOP 5 🙂 !

La réussite des producteurs de cannabis met en difficulté les autres agriculteurs du pays

Les secteurs canadiens des cultures sous serre, des pépinières et de la floriculture emploient 16% de tous les travailleurs agricoles du pays. Ces cultures sont menacées par un problème de main d’œuvre depuis des années, le taux de chômage, actuellement au plus bas et la bonne croissance des fermes de cannabis ont aggravé la situation.

Le gouvernement du premier ministre Justin Trudeau a légalisé le cannabis en octobre 2018, le secteur s’est alors rapidement développé (+10 000 salariés agricoles) raflant la principale main d’œuvre. La préférence pour les cultures de cannabis des travailleurs s’explique d’abord par le salaire plus élevé, mais aussi par le potentiel de croissance du marché qui pourrait assurer un emploi plus stable.

Les autres agriculteurs devraient alors «s’appuyer davantage sur les programmes de travailleurs étrangers ou chercher des moyens d’inciter la population locale à occuper plus de ces emplois», aurait déclaré Andrew Morse, chef du groupe industriel Fleurs Canada. Les travailleurs étrangers représentent déjà 28% des employés du secteur.

En savoir plus
Source : Reuters
Illustration : Chanvre
En savoir plus 
Source : InDaily
Illustration : Vignes

Les progrès de l’Agtech redonnent du pouvoir aux agriculteurs australiens

Développé par  Consilium Technology  à Adélaïde, en Australie du Sud, l’algorithme de l’Intelligence Artificielle Géospatiale en Agriculture (GAIA) analyse des images satellites à haute résolution des régions viticoles australiennes afin d’identifier avec précision l’emplacement des vignes et le nombre de rangs de vignes plantés.

Fondée par Wine Australia, cette analyse est la première du genre au monde et remplace l’ancienne enquête sectorielle sur papier du Bureau australien de la statistique, publiée pour la dernière fois en 2015.

Les images multispectrales du satellite Maxar WorldView-2 et de la technologie GAIA peuvent également être utilisées pour fournir des informations sur la santé de la vigne.

En Afrique du Sud, une réforme agraire vise à réduire les inégalités

Le président Cyril Ramaphosa a mis en place une réforme agraire pour lutter contre le déséquilibre de la répartition des terres agricoles héritées de l’apartheid. Aujourd’hui la majorité des terres appartiennent aux agriculteurs blancs.

Le projet est donc explosif et pourrait raviver certaines tensions enfouies, d’autant plus que le gouvernement ne promet pas d’indemnisation en cas d’expropriation. Toutefois, le comité de décision rassure et affirme que ces expropriations n’auront uniquement lieu pour les terres à but spéculatives, abandonnées ou qui font l’objet de fortes subventions gouvernementales.

De plus, un audit national devrait également distinguer les agriculteurs qui ont acheté les terres après la fin de l’apartheid en 1994 et ceux qui en ont hérité grâce au régime ségrégationniste.

25 ans après la fin de l’apartheid, la communauté noire et pauvre souffre encore de fortes inégalités raciales. Le président sud-africain devra donc modifier la constitution pour espérer mettre en place une telle réforme.

En savoir plus
Source : Le Monde
Illustration : Agriculteur sud-africain
Crédit : Siphiwe Sibeko
En savoir plus
Source : Le Monde
Illustration : Pêcheurs ghanéens
Crédit : Natalija Gormalova​

Les pécheurs ghanéens ne remontent plus grand-chose…

En quinze ans, le nombre de poissons pêchés au large du Ghana a été divisé par deux, passant de 420 000 tonnes en 1999 à 202 000 tonnes en 2014.

D’après le gouvernement, les torts se partageraient entre les bateaux-usines bien souvent chinois, qui ratissent les fonds de mer et une pratique dévastatrice pour la faune maritime de dizaines de milliers de petits pécheurs. Pour compenser leurs pertes face à la concurrence chinoise, ces derniers seraient obligés d’illuminer les eaux pour attirer les poissons plus facilement, puis de les empoisonner avec des produits chimiques ou de les tuer à la dynamite.

Selon l’ONU, 2 millions de personnes, soit 10% de la population totale de ce pays dépendent de ce secteur. La situation est d’autant plus préoccupante qu’au Ghana, le poisson représente 60% des protéines consommées par les ghanéens.

L’Ethiopie plante 350 millions d’arbres en une seule journée

353 633 660, c’est le nombre d’arbres qui auraient été plantés en seulement 12h en Ethiopie, à récemment annoncé le premier ministre du gouvernement local. Le pays africain dépasse ainsi le record indien et ses 60 millions d’arbres plantés en une journée.

Cette action fait partie du plan de reboisement « héritage vert » pensé par le gouvernement et lancé au mois de mai. L’objectif d’ici la fin du mois de septembre est de réussir à planter 4 milliards d’arbres pour reboiser le territoire éthiopien. En effet, selon l’ONU, le pays a vu sa surface boisée chuter de 35% à 4% en à peine un siècle.

Cette action est également politique, elle permet d’unifier le pays à travers un but commun alors qu’il traverse une crise économique et sociale. Ce geste fort est un signal lancé à la communauté internationale pour lutter contre le changement climatique. Avec ses 4 milliards d’arbres le pays souhaite également assurer son indépendance en bois.

En savoir plus
Source : Ouest-France
Illustration : Ethiopien plantant un abre
Crédit : Christelle Gerand

 On se retrouve la semaine prochaine

pour une nouvelle récolte 😉 !

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *