Chargement

En avant la recherche !

La conversion bio

L’agriculture biologique est une forme d’agriculture qui arrive de mieux en mieux à se mettre à la portée de l’ensemble des filières agricoles, lorsque toutes les conditions sont réunies. C’est un engagement que l’agriculteur prend dans le temps, et qui nécessite une période dite de « conversion » durant laquelle il aura certains délais à respecter pour changer tout ou partie de ses pratiques afin d’être en adéquation avec la législation en vigueur.



Source image : agencebio.org

La démarche de l’agriculteur est soumise à certification auprès d’un organisme spécifique (OC – Ecocert pour le plus connu). Par ailleurs son nouvel interlocuteur est l’Agence Bio, autorité compétente en matière d’agriculture biologique. Lors de la conversion, il convient de conserver toutes les étiquettes et documents concernant les achats de matières premières et autres fournitures autorisées en AB.

Se convertir à l’agriculture biologique a un coût, qui dépendra de la nature de la conversion, du type d’exploitation et des spécificités des changements à opérer.

Le délai entre la date de conversion (engagement vis-à-vis d’un OC) et la certification biologique dépend des productions qui y sont engagées (animale ou végétale). Elle sera généralement autour de 24 mois. Il existe de nombreux cas particuliers et dérogatoires concernant ces délais.

Lorsque l’agriculteur a terminé sa période de conversion, que sa certification a été validée et qu’il est toujours ancré dans cette démarche, il entre alors dans la période dite de « maintien » en agriculture biologique.

Laissez un commentaire