Entretien et maintenance de vos machines agricoles

Outre la législation en vigueur concernant l’état de vos engins de travail agricole, les bienfaits d’un entretien régulier et bien mené ne sont pas à négliger ! En effet, certains gestes sont indispensables afin de prolonger la durée de vie de vos machines et travailler en toute sécurité.

De manière générale, on distingue maintenance et entretien. Les opérations de maintenance (concernent les parties « technologiques » des machines), sont le plus souvent réalisées par des professionnels : vérifications des composants électriques, hydrauliques, électroniques etc. Les opérations d’entretien, elles, sont en grande partie réalisées par l’agriculteur : contrôles et vérifications standards (pression, niveaux, état, fonctionnement etc.). Pour l’agriculteur, il y a donc deux types d’entretien, à deux moments clés de la saison : un premier entretien rapide et régulier, durant les périodes d’utilisation du matériel, et un second entretien de fond, plus lourd, en fin d’utilisation du matériel pour le protéger et le préparer au mieux à la prochaine campagne.

Les opérations d’entretien les plus régulières :
– nettoyage de vos machines après utilisation : permet de mieux vérifier leur état général, de repérer d’éventuelles fuites et de travailler dans un environnement plus sain (dépoussiérage des filtres, élimination de boue ou de produits phytosanitaires par exemple) ;
– contrôle de la présence et de l’état des éléments annexes aux machines (cales, freins, rotules etc…) ;
– vérification des niveaux d’huile préconisée après chaque utilisation longue de votre matériel ;
– graissage des pièces les plus sollicitées (attelages, roulements, etc) ;
– remplacement d’éléments manquants indispensables : petit matériel (anneaux, chevilles, boulons etc…), pneumatiques ;
– contrôle de l’éclairage et de la signalisation ;
– contrôle de l’état des flexibles ;
– contrôle de la pression des pneus.

Les opérations d’entretien plus périodiques :
– vidange de l’huile de moteur une à deux fois par an en fonction de l’importance de votre utilisation (vérifier alors le niveau de votre liquide lubrifiant) ;
– remplacement d’éléments endommagés : mieux vaut changer une pièce abîmée, même si elle fonctionne encore, plutôt que la changer en pleine période d’utilisation. Pensez à changer vos pièces d’usure au regard de la marque et du modèle de machine ;
– contrôle du fonctionnement du circuit de refroidissement : dépoussiérage du radiateur, vidange du liquide de refroidissement ;
– passage de produit et/ou peinture anti-rouille.

A noter : chaque machine est référencée sur une fiche technique regroupant l’ensemble de ses caractéristiques (puissance, recommandations d’utilisation et d’entretien etc.). Ces informations se trouvent sur une notice fournie par le constructeur et sont à connaître et à respecter. Il est important que vous conserviez l’ensemble des opérations effectuées sur un Carnet d’Entretien, en cas de revente ou comme justificatif en cas d’inspection par exemple.

Laissez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *