Élevage : Un point sur les cours du marchés

Soja :

Les fondamentaux n’ont pas évolué et le dernier rapport USDA confirme les stocks importants en graine de soja. Les cartes météo sont actuellement clémentes et n’alimentent pas les cours à la hausse pour le moment.

Les cours des tourteaux de soja sont en retrait. Le triturateurs Américain ont en effet annoncé une hausse record de leur activité sur Novembre. Il faut noter que les stocks US sont cependant relativement faibles.

Colza:

Après deux semaines de baisse, les cours de la graine de colza ont terminé la semaine dernière en légère hausse, étant alimenté par les prix de l’huile de palme de Kuala Lumpur.

Les cotations des tourteaux de colza sont en léger recul.

Blé/Maïs:

Le marché du blé n’évolue pas en raison des stocks abondants et de l’activité Russe très concurrentielle. Les cours du maïs sur Euronext restent bloqués à court terme avec une légère remonté sur les cotations de Mars.

Evolution du marché

Soja – A la baisse

Colza – A la baisse

Céréales – Stable

Les préconisations de Bertrand

Les Bolus

Les bolus sont reconnus et utilisés depuis des années chez les ruminants. Leur forme galénique a montré ses intérêts : un animal = une dose = un objectif zootechnique. Avec en plus la garantie de l’apport à l’animal.

Si le bolus d’oligo-éléments « Vache tarie » représente l’essentiel des ventes, et aide ainsi à l’amélioration de la qualité du colostrum, on trouve pour beaucoup d’autres objectifs zootechniques : la fertilité, la compensation de carences, certains anti-parasitaires, et depuis quelques temps l’aide à la baisse de la sécrétion lactée, ou un apport massif de stimulants de l’immunité pour les laitières « millionnaires en cellules »…..

Il ne faut pas oublier que chaque fabricant propose des produits différents sur les deux critères importants que sont le dosage et la durée de relargage. On voit que ici, il est important de ne pas oublier sa calculatrice pour comptabiliser les apports par rapport au prix et à ses objectifs personnels. Pour les bolus d’oligo-éléments, si vous trouvez qu’il est difficile de tout comptabiliser, je vous donne une astuce : Un bolus doit apporter au moins 4 oligo-éléments (Zinc, Sélénium, Cuivre, Iode). Le manganèse étant rarement en carence. Si vous ne devez compter qu’un seul oligo-élément, prenez le sélénium. Et n’oubliez pas de calculer l’apport quotidien, c’est-à-dire la totalité de l’apport divisé par le nombre de jours de relargage.

Je ne peux terminer ce petit mot sans évoquer la limite des bolus : A apport d’oligo-éléments égaux, un apport par granulé est souvent moins cher, mais il faut souvent apporter ce granulé sur 10 jours. Ensuite les bolus ne sont composés que des formes minérales (oxydes, sulfates, carbonates….) Ils ne contiennent pas d’oligo-éléments chélatés, pourtant beaucoup plus digestibles. Enfin, dans les grands troupeaux, la contrainte de temps et de manipulation des bolus peut avoir un avantage sur le facteur coût de la main d’œuvre.

–>Consultez nos offres en minéraux

Laissez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *