Élevage : L’arrivée de pluies en Argentine ont impacté les cours à la…

Soja :

Soja :
La semaine passée, les cours du tourteaux de soja ont stagné pour finalement reprendre un peu de hauteur Vendredi. La hausse est en partie due aux fonds d’investissements qui sont revenus aux achats mais également au déficit hydrique en Argentine.

Colza:

Le prix de la graine de colza augmente légèrement avec des chiffres d’export du palme plutôt élevé en Malaisie. Le tourteaux de colza augmente aussi légèrement.

Blé/Maïs:

Le marché des céréales est légèrement haussiers. Le risque météo aura certainement une influence sur la volatilité.

En fin de semaine, un nouveau rapport USDA sera publié. Il aura un impact sur la dynamique du marché puisque de nombreux acteurs attendent ces informations avant de prendre une décision sur leur couvertures.

Evolution du marché

Soja – Hausse

Colza – Hausse

Céréales – Hausse

Les préconisations de Bertrand

Le tarissement des vaches laitières

Les enjeux du tarissement sont nombreux. Il faut intégrer notamment la santé de la vache qui est en fin de gestation ainsi que l’intégrité de la mamelle. La santé du foetus est essentielle puisque sa croissance est la plus importante au dernier tiers de gestation. De plus, son avenir dépendra en partie de la qualité du colostrum qui lui sera offert. La prochaine lactation doit se préparer pour optimiser la qualité et la quantité de lait produit. Enfin, il faut optimiser la gestation suivante avec le retour des chaleurs et la réussite des inséminations fécondantes.
L’arrêt de la traite doit se faire d’un seul coup pour permettre un tarissement efficace. Les animaux doivent être isolés de l’ambiance des vaches en lactation pour éviter tous stimuli de la traite. L’arrêt immédiat de l’eau et du fourrage n’est pas conseillé au risque de perturber durablement la population microbienne du rumen.
Au moment du tarissement, les animaux doivent avoir reconstitué en grande partie leurs réserves corporelles. C’est pourquoi, il faut préparer les animaux durant la deuxième partie de la lactation, période durant laquelle le rendement alimentaire est favorable à la reprise d’état (objectif d’une note de 3 au tarissement et 3,5 au vêlage). Il faut séparer les vaches taries du reste du troupeau. L’alimentation aura pour objectif de conserver le volume de la panse et de limiter la dégénérescence des papilles ruminales favorables à la future lactation. Il faut donc préserver la continuité du régime alimentaire principal tout en diluant la ration par une distribution de fibres.
L’apport de minéraux est essentiel pendant le tarissement. D’une manière générale, on choisira un minéral avec un rapport P/Ca égal à 1. Ceci permet à la vache de mobiliser ses réserves osseuses telles qu’elle le fera tout de suite après le vêlage. Les apports sont de 100 à 150 g/VL/j pour un minéral équilibré et en fonction du régime alimentaire.

–>Consultez nos offres en minéraux

Laissez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *