Élevage : diminution de la production en Argentine

Soja :

Le marché en tourteaux continue sa hausse soutenue par les investisseurs qui envisagent une diminution de la production en Argentine due aux conditions climatique.

Colza:

La dynamique du soja impacte directement le cours du colza et fait monter le prix du tourteaux de 2€/t en ce début de semaine.

Blé/Maïs:

Le marché des céréales suit la dynamique du soja. L’influence de la vague de froid prévue en fin de semaine en Mer Noire n’aura certainement pas d’impacte sur le prix puisque la couche de neige est suffisante pour protéger les cultures.

Evolution du marché

Tourteau de Soja – Hausse

Tourteau de Colza – Hausse

Céréales – Hausse

Les préconisations de Bertrand

  • Profitez de notre offre de 8% pour remplacer vos tapis et matelas
  • L’offre pour une commande de 4 camions est toujours disponible. Venez vite en profitez en cliquant ici.
  • Changez vos couteaux de mélangeuse en vous rendant sur notre catégorie élaborée spécialement pour vous et profitez d’une remise de 5%
    • Le confort des vaches

      La vache reste couchée entre 12 et 14 heures par jour. Cette position est la plus favorable pour la production de lait (augmentation de la circulation sanguine de 30 % dans la mamelle). De plus cela permet aux sabots de sécher. Il est donc essentiel que la vache puisse se coucher dans un environnement le plus sain et confortable possible.

      Pour cela, Il convient d’observer les animaux dans le bâtiment. Parmi les animaux qui ne mangent pas, les 2/3 doivent être couchés. La répartition doit être homogène. Si ces facteurs ne sont pas atteints cela signifie que les logettes ne sont pas accessibles ou sont d’un confort insuffisant. Il faut également veiller à la bonne circulation des animaux dans le bâtiment et autour des logettes. La logette doit être confortable car pendant la phase de couchage, les 2/3 du poids de l’animal reposent sur les genoux avant. La ventilation et l’ambiance est à surveiller ainsi que la bonne accessibilité à l’auge.
      L’observation individuelle des animaux peut être une source d’information. Les lésions sur le segment inférieur des pattes arrières des animaux est un signe d’inconfort.
      La zone de couchage doit être propre, sec et suffisante. Il faut veiller à avoir une logette par vache ou l’équivalent de 7,5 m2 d’aire paillée par animal. Il faut prévoir un espace suffisant devant la logette (0,5 m) pour permettre à l’animal de se lever (une vache se lève environ 16 fois/jour) et la longueur totale de la stalle doit être d’au moins 2,70 m avec une pente de 5% pour l’écoulement des jus.
      L’autre point de vigilance repose sur l’état des sols. En effet, Les bétons lisses ou rainurés anciens sont glissants et peuvent provoquer des blessures irréversibles sur les animaux.
      Les interventions vétérinaires voire même l’euthanasie ont un coût global important pour l’exploitation agricole.
      L’utilisation de tapis sur les aires d’attente, couloir d’alimentation (côté vache), dans des box et les nurseries, est donc primordial et évite les traumatismes en cas de chute.

Laissez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *