Chargement

En avant la recherche !

L’importance de maintenir un bon pH dans les sols agricoles

Sous nos climats, certains sols cultivés peuvent être naturellement acides de par la roche du sous-sol ou être sujets à une acidification au fil du temps. Or, il est important de maintenir le pH du sol proche de 7 pour éviter certains désagréments.

  • Les micro-organismes du sol : leur activité est rendue plus complexe.
  • Le sol : des phénomènes d’érosion et de ruissellement peuvent apparaître en cas de précipitations.
  • La culture implantée : certains éléments chimiques deviennent toxiques tandis que les métaux lourds sont plus facilement absorbés par les plantes. Par ailleurs, la levée peut être rendue plus compliquée à cause du mauvais comportement du sol acide avec l’eau.

Un sol trop acide aura tendance à moins bien assimiler les éléments fertilisants. Cependant, l’économie de ces intrants passe par une meilleure assimilation.

Ainsi, s’assurer d’avoir un sol à un pH correct est à la fois un enjeu économique et environnemental. En remontant le pH d’un sol acide, on évitera le surdosage et l’épandage de formes azotées néfastes pour l’environnement.

Des amendements minéraux basiques permettent de corriger certains sols devenus, années après années, trop acides à cause de la vie du sol et du climat.

Sur le long terme, les sols naturellement calcaires rencontrent moins ces problèmes puisqu’au cours du temps,  cette roche basique permet de compenser une acidification du sol. A l’inverse, d’autres sols s’acidifient plus facilement. Dans ce cas, le chaulage est préconisé permettant un apport de calcaire (et de magnésium par la même occasion). Il s’agit d’apporter des éléments basiques (pH > 7) pour compenser l’acidité (pH < 7).

Laissez un commentaire