Chargement

En avant la recherche !

Les 7 points à vérifier lors de la journée de battage

Avatar

Vous le savez, la moisson est la période la plus importante de l’année. Il faut donc que tout se passe au mieux durant cette période stressante et intense, notamment au point de vue mécanique. Votre moissonneuse-batteuse est évidemment votre outil indispensable : il faut donc la préparer avec attFention ! L’entretien journalier avant chaque utilisation vous permettra d’anticiper certaines interventions et d’éviter la panne imprévue. Nous vous proposons les points journaliers à vérifier avant de rentrer la batteuse dans le champ :

  • Soufflez votre machine

Point essentiel dans l’entretien quotidien, le soufflage de votre machine à l’aide d’un compresseur à air. Le but est d’éviter les restes de matières telles que la paille ou la poussière afin de limiter le risque de départ de feu. Il faut donc souffler la moissonneuse-batteuse dans son ensemble et en particulier le compartiment moteur, le radiateur, les systèmes de poulies, l’élévateur à grains, le broyeur … Il est essentiel de souffler les différents filtres à air de la machine : le filtre moteur et le filtre pour l’habitable.

  • Surveillez le niveau d’huile et les différentes jauges

Tous les jours, vérifiez l’état des jauges et leurs bons fonctionnements. Remplissez les réservoirs correspondants lorsque le niveau indiqué sur la jauge est bas. Les principales jauges à vérifier sont le niveau d’huile moteur, le niveau de l’huile hydraulique et du liquide de refroidissement.

  • Effectuez le graissage

S’ajoute aux tâches quotidiennes, le graissage des pièces qui en ont le besoin afin d’optimiser le fonctionnement de la moissonneuse-batteuse. Vous pouvez retrouver les indications de graissage propre à votre machine dans votre guide constructeur. Certaines pièces ne demandent pas un graissage quotidien mais seulement tous les 2, 3 ou 4 jours d’utilisation. Contrôlez rapidement l’état des chaines et des courroies pour vous assurer que tout est normal.

  • Contrôlez l’état général de la machine

Le moment de préparation journalier est un temps consacré à votre machine. Prenez le temps pour en faire le tour et observez chaque organe : batte, contre-batteurs, vis, broyeur, pneus… En effet, ce sera le seul moment de la journée où vous aurez le temps de le faire. Après ça elle tournera toute la journée et les contrôles seront plus dures à effectuer au champ et avec la saleté. Si vous voyez quelque chose d’anormal, faites le nécessaire avant d’avoir un problème au milieu d’une parcelle.

  • Contrôlez la coupe

La  barre de coupe est le premier élément sollicité. La coupe est le point d’entrée de la récolte et constitue une des clés du bon fonctionnement de toute la machine. Il y a donc  une usure de certains éléments comme les sections dentées constituants la  tête de scie, les doigts, les releveurs d’épis … Il faut donc regarder attentivement la coupe et changer ces éléments en cas d’usure. C’est pourquoi vous aurez besoin d’avoir un stock de pièces d’usure afin d’intervenir rapidement. Vérifiez également qu’il n’y a pas de terres ou autres corps étrangers sur la table. Vous pouvez également contrôler les doigts du rabatteur, le convoyeur de la coupe ainsi que le système d’entrainement de la scie. 

  • Lavez les vitres

C’est un petit détail qui peut paraître simple mais le lavage journalier des vitres de la cabine et des rétroviseurs peut s’avérer d’une grande utilité. En effet, la poussière s’accumule sur les vitres et réduit la visibilité du conducteur. C’est pourquoi il est nécessaire de les laver pour gagner en visibilité et donc en confort de travail et de sécurité.

  • Faire le plein de GNR

Un oubli est si vite arrivé, pensez à faire le plein de carburant avant de tomber en panne. Pensez également à vous munir d’une cuve à GNR, éventuellement avec un distributeur intégré afin de vous ravitailler rapidement pour perdre le moins de temps possible durant votre moisson.

 

Le petit conseil : L’entretien quotidien de la moissonneuse batteuse demande beaucoup de temps et il est pénible du fait de la poussière. Pour améliorer le confort de travail lors de cet entretien, il existe des équipements spéciaux. Investissez notamment dans un masque de protection ventilé qui permet de travailler dans un environnement poussiéreux comme lorsque vous soufflez votre machine. En plus, vous pouvez prendre une cote spéciale qui couvre (parfaitement) l’intégralité du corps et ainsi travailler dans la poussière sans à avoir systématiquement à vous changer ou à prendre une douche après le nettoyage.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *